Cicatrices post-chirurgicales

À la suite d’une chirurgie, qu’elle soit petite ou de grande envergure, nos plaies enclenchent un processus de cicatrisation. Pendant la formation des cicatrices, la peau peut se coller aux tissus sous la peau ainsi qu'aux muscles. Plusieurs types de cicatrices peuvent apparaitre pendant la guérison : les cicatrices hypertrophiques présentent une apparence boursouflée sur la longueur de l’incision, les cicatrices chéloïdes apparaitront gonflées et dépasseront largement la ligne de l’incision et finalement les cicatrices adhérentes qui seront d’apparence rétractile vers l’intérieur de l’incision. Tous ces types cicatriciels se caractérisent par une fibrose et une prolifération cellulaire et tissulaire excessive nécessitant une attention particulière (CHUM, 2018).

En quoi l’ostéopathie peut m’aider?

Par la thérapie manuelle, l’ostéopathie contribuera à la diminution des inconforts. Elle permettra aussi la diminution de la raideur ressentie et accumulée au site de l’incision ainsi qu'à son pourtour. De cette façon, elle permettra la prévention et la diminution des effets de la fibrose et de la prolifération cellulaire et des tissus. En retournant vers une certaine souplesse locale et régionale, elle contribuera à une fonction musculaire et une mobilité optimale.